© 2013 hochroth

chaque pierre orpheline

Helga M. Novak
anthologie bilingue, traduction de l’allemand par Élisabeth Willenz
avec une illustration par Ladislaja de Layre

ISBN 978-2-9543903-7-6, 38 p., 6 €

Helga M. Novak, poétesse islandaise d’expression allemande, est née en 1935 à Berlin. Enfant abandonnée, adoptée et élevée en R.D.A., elle connaît une vie de ruptures et d’exils (en Islande, en R.F.A.), avant l’isolement dans la forêt de Legbąd, en Pologne, où elle vivait depuis 1987. La dimension politique de ses premiers recueils lui vaut d’être déchue de sa nationalité est-allemande en 1966. Marquée par de multiples traumatismes, sa poésie puise aussi dans le spectacle d’une nature désolée, sombre scène d’une indomptable amertume.

Helga M. Novak nous a quittés le 24 décembre 2013.

la neige assaille ma maison crépitante
quelque part un sifflement s’insinue un rougeoiement
dans le foyer sous les cuisses de lièvre qui sautent
les colonnes de mercure tombent à genoux
j’habille la pompe d’un manteau
de paille et lui fabrique une ceinture de fil de fer