© 2018 hochroth

mon cadavre aux chiens

Anthologie bilingue

Traduction du roumain par Nicolas Cavaillès

ISBN 979-10-93394-15-2, coll. « sine die », 26 p., 6 euros

Mihai Eminescu publia en 1879 un long texte d’une violence extrême, intitulé « La Prière d’un Dace » – « un des poèmes les plus désespérés de toutes les littératures », selon Cioran. Depuis, la poésie roumaine a souvent rejailli de ce même fonds de malédiction et d’hostilité à soi dont la présente anthologie vient recueillir quelques émanations, parmi les plus intenses et les plus sombres.

Dix poèmes de Mihai Eminescu, Ion Pillat, Lucian Blaga, Leonid Dimov, A. E. Baconsky, Nichita Stănescu, Virgil Mazilescu, Cezar Ivănescu, Marta Petreu et Dan Sociu.

 

Et si je meurs alors, hors-la-loi, étranger,

Puisse mon piètre cadavre être jeté à la rue –

Et qu’il reçoive de toi, Seigneur, une couronne précieuse,

Celui qui excitera les chiens à me lacérer le cœur,

Et à cet autre qui me lapidera le visage,

Puisses-tu accorder, Maître, de vivre au-delà des âges !